Mode. Ils créent des baskets en cuir éthiques et chouettes à Nantes

Ils sont jeunes et entreprennent. Deux Nantais lancent la deuxième collection de chaussures éthiques de leur marque N’Go shoes. Pour soutenir l’artisanat vietnamien et participer à la construction d’écoles.

Ils ont tous les deux 27 ans et sont copains depuis le lycée. Les études supérieures auraient dû les amener sur des voies différentes. Kevin Gougeon est expert comptable de métier. Il a exercé pendant plus de quatre ans dans un cabinet spécialisé à Nantes. Ronan Collin, lui, a entrepris une carrière auprès des ONG, organisations non gouvernementales, en particulier pendant deux ans au Vietnam.

Le désir d’entreprendre différemment les a réunis. En 2017, ils ont créé N’Go shoes, une jeune pousse de baskets éthiques.

Ronan Collin et Kevin Gougeon ont eu l’idée de valoriser le savoir-faire dans le tissage des minorités ethniques du nord du Vietnam. « Nous travaillons avec deux coopératives de femmes à Mai Chau et Hao Binit. »

Dix modèles

Et autour de ces bouts de tissus magnifiques, ils ont dessiné une tennis de loisirs en toile, déclinées dans dix modèles (dix décors de tissus). Le résultat ? 2 000 paires vendues dans des boutiques ou sur Internet. Une belle réussite commerciale et solidaire puisque pour chaque paire vendue, 2 € sont reversés à l’ONG Sao Bien pour aider à la construction d’écoles dans le nord Vietnam.

Toujours sur le même principe, les deux associés démarrent une deuxième collection de chaussures. Mais en cuir cette fois. On retrouve évidemment, la bande de tissus sur chaque paire, la marque de fabrique de N’Go shoes.  « Et nous avons fait appel à un designer de la région. »

Le cuir est tanné de manière végétale (pas question d’utiliser des produits chimiques) et les chaussures sont assemblées dans un atelier situé au nord d’Hô-Chi-Minh-Ville.

Ronan Collin vit au Vietnam. Quant à Kevin Gougeon, il est basé à Nantes. Il coordonne la commercialisation, la logistique. « Je touche à tout. Je ressens, tous les jours, l’adrénaline de l’entreprenariat. »

Comme pour les baskets en toile, pour se constituer une trésorerie et lancer la production, N’Go Shoes va s’appuyer sur des précommandes sur Ulule.com. À 85 € la paire, 80 si vous en commandez deux. Jusqu’au 15 novembre.

Source : Ouest France

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Implantez-vous au Vietnam !