[COVID-19] Vietnam, destination prometteuse post COVID-19

La pandémie de COVID-19 a eu de graves répercussions sur l'économie vietnamienne, mais elle créerait également des conditions favorables pour attirer davantage d'investissements directs étrangers (IDE).

Selon Stephen Wyatt, directeur national de la société de conseil en immobilier JLL Vietnam, bien que le COVID-19 ait influencé le monde entier, le Vietnam demeure une destination prometteuse. De nombreuses grandes entreprises envisagent de délocaliser leur production hors de Chine - un important fournisseur de matériaux du monde entier - mais aussi là où le COVID-19 a fait ses débuts.

Faisant écho à ces opinions, le directeur général de l'Office général des statistiques, Nguyen Bich Lam, a déclaré qu’il est grand temps de travailler de manière proactive avec les investisseurs étrangers qui souhaitent limiter leur production en Chine.

Les experts économiques partagent l'avis que le moment est venu pour le Vietnam d'intensifier ses efforts pour attirer des investissements des États-Unis, du Canada et de l'Europe afin de profiter des retombées de L'Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP) et l'accord de libre-échange UE-Viêt Nam (EVFTA).

Le Japon a récemment annoncé une enveloppe de 2,2 milliards USD pour aider ses entreprises à délocaliser leur production en Chine vers les pays en Asie du Sud-Est. L'arrivée du COVID-19 a également encouragé les entreprises européennes à envisager une mise en place de chaînes d'approvisionnement plus sûres.

Cela créera des opportunités majeures pour les entreprises au Vietnam et ailleurs dans l'ASEAN pour accroître leur position dans les chaînes de valeur mondiales, a noté le journal Lao dong.

Rong Viet (Viet Dragon) Securities Company a prévu que les nouveaux IDE au Vietnam seront principalement des projets à forte intensité de main-d'œuvre (textiles, vêtements, bois…), des projets de transformation (alimentaire, papier, plastique et caoutchouc, métal et matériaux de construction), ou des projets d'innovation (ordinateurs, téléphones portables et composants électroniques).

Cependant, selon Le Duy Binh, directeur de la société de conseil Economica Vietnam, le pays reste à la traîne par rapport à ses voisins en termes de compétence et de discipline.

Il faudrait investir davantage dans le développement des infrastructures, supprimer les goulets d'étranglement dans les transports aérien, maritime, ferroviaire et routier pour faciliter la logistique et attirer les investissements. Il est également nécessaire d’améliorer le règlement et la transparence des procédures fiscales et douanières.

Le Vietnam a accordé des licences d'investissement à 758 nouveaux projets d'IDE d’une valeur de 5,5 milliards USD au premier trimestre 2020, soit une hausse de près de 45% en glissement annuel, selon l'Agence pour les investissements étrangers du ministère du Plan et de l'Investissement .

Singapour est le premier investisseur au Vietnam au cours des trois premiers mois de l’année, avec 4,54 milliards USD, soit 53,1% de la valeur totale des projets. Viennent ensuite le Japon (846,7 millions USD) et la Chine (815,6 millions USD). 

Source: Vietnam+

 

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Implantez-vous au Vietnam !