Une experte en relocation à Hô Chi Minh-Ville

Le Groupe Santa Fe est l’un des principaux fournisseurs mondiaux de services de mobilité internationale et de relocation. Basé à Hô Chi Minh-Ville depuis maintenant dix ans, il prospère et a vu ses activités classiques doubler, voire tripler pour tout ce qui concerne les services d’immigration.

Anh Vo, la directrice générale de Santa Fe Relocation Services au Vietnam, est une jeune femme dynamique de 33 ans. Elle a su structurer et ajuster son entreprise pour répondre aux besoins de la nouvelle clientèle.
Le logo de Santa Fe représente un cheval rouge au galop ; un clin d’œil aux pionniers de la communication et de la livraison de colis aux États-Unis dont le Pony Express.

En 1860, il est devenu le moyen le plus direct de communication Est-Ouest avant l’avènement du télégraphe. Ce service répondait à un besoin majeur et proposait un service complet et de qualité. C’est aujourd’hui tout ce qui fait la force de Santa Fe Relocation Services au Vietnam.

Entreprise de déménagement classique pour particuliers, elle a très vite étendu ses prestations à des services de soutien de réinstallation incluant l’orientation, la recherche de logement, d’école pour les enfants, l’adaptation ainsi que des services d’immigration et de stockage de documents.

Un temps d’avance sur la concurrence

L’ensemble du personnel de Relocation et du Service d’immigration possède la  désignation GMS®, Spécialiste Mondial de la Mobilité (GMS®). Ils sont spécialisés dans le domaine de la mobilité mondiale du personnel et s’engagent à suivre des formations continues pour développer leur expertise, aux États-Unis ou en Suisse par exemple.

Il faut savoir que le coût de relocation d’un personnel étranger est très élevé et peut aller jusqu’à fois fois son salaire annuel quand on regarde tout ce que cela implique. Il est indispensable pour Santa Fe de faciliter cette relocation de sorte que le salarié étranger puisse arriver au Vietnam sans s’inquiéter de son déménagement et soit en mesure de se concentrer sur son travail immédiatement.

Santa Fe au Vietnam est le leader du marché dans les services financiers, l’industrie pharmaceutique, pétrole et gaz, et gagne des parts de marché dans les entreprises manufacturières et spécialisées en électronique.
«Le déménagement et la relocation du personnel entre les deux pays continue de croître. Nous sommes au service de nombreuses entreprises françaises et un de nos clients principaux se trouve être une entreprise française installée au Vietnam bien avant tout le monde», se félicite Anh Vo.

D’ailleurs, Santa Fe Relocation Services est également présente en France. Autrefois connue sous le nom d’Interdean, elle dispose de six bureaux (Lyon, Marseille, Nice, Paris, Strasbourg et Toulouse). Plus largement, le groupe opère à partir d’un réseau de bureaux dans 56 pays sur les cinq continents avec 3.000 employés. Outre les services classiques, Santa Fe propose également un service de gestion des archives qui gère et stocke les dossiers des clients. En effet, les lois sur la conservation des documents au Vietnam obligent les entreprises à les conserver entre sept à dix ans au minimum. «L’espace de travail est cher et les entreprises ne veulent pas perdre le moindre espace en stockant de vieux documents», précise la directrice générale.

Une main de fer dans un gant de velours

Tout sourire, Anh Vo parle de son métier avec passion. Elle rappelle que ce domaine est plutôt masculin. Anh Vo au Vietnam et Céline Delrue en France sont pourtant les deux premières femmes responsables-pays à Santa Fe. Elle revendique ainsi cette spécificité, avec cependant beaucoup d’humilité.

Le groupe est membre de nombreuses chambres de commerce dont la CCIFV, l’AmCham, l’EuroCham, le BBGV, l’AusCham et la CanCham. Mais la France et la Francophonie sont importantes pour cette jeune femme. Elle vient ainsi de recruter une consultante française qui s’occupera directement de la clientèle française. 

Anh Vo est sensible aux questions environnementales et aux changements climatiques : «Nous nous soucions de la planète et des communautés locales que nous desservons. C’est la raison pour laquelle notre entreprise a signé le projet +Global Compact+ des Nations unies. Nous participons à un éventail de programmes +Respect+ visant à soutenir de nombreux projets communautaires locaux à travers le monde». Et de conclure : «Je suis vraiment fière de nos efforts. Cela montre l’esprit et la culture de notre entreprise».        
Source: Le Courrier du Vietnam

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Implantez-vous au Vietnam !