[COVID-19] Rapport sur la manufacture industrielle du 1er trimestre: les impacts négatifs du COVID-19

Le rapport sur la manufacture industrielle au premier trimestre vient d’être publié par le ministère de l’Industrie et du Commerce. Les chiffres présentés dans le rapport du MIC illustrent la situation précaire actuelle de l’industrie du pays, surtout pour les secteurs manufacturiers et de transformation. À savoir que la croissance de la fabrication des machines et des équipements a diminué de 15,4% tandis que l’exploitation du pétrole brut et du carburant naturel connaît une baisse de 10,4%.

De plus, les chiffres fournis par les entreprises reflètent une chute de 9% de croissance du secteur de fabrication des boissons. Par exemple, la production de bière a été réduite de 18,9%, entraînant un recul de 30% en termes de revenu. Ces deux dernières semaines, de nombreux travailleurs sont obligés de réduire de 50% leur temps de travail, selon les représentants de la brasserie. Un plan social des salaires est aussi en cours de réflexions par les dirigeants. Une autre solution est aussi évoquée : la diminution du temps de travail à 3 jours par semaine.

La production de différents secteurs est en baisse, de 8,2% pour l’exploitation minière, 10,4% pour la manufacture automobile, 4,2% pour la transformation du bois, 3% pour l’habillement.

Selon le MIC, les secteurs de textile, de la chaussure et du cuir et des produits forestiers sont les plus touchés par la crise sanitaire actuelle.

L’association vietnamienne du bois et des produits forestiers a annoncé la baisse des commandes des marchés cibles, tels que les États-Unis, l’Union européenne (UE), la République de Corée, le Japon, la Chine. Les entreprises de ce secteur rencontrent de grosses difficultés et doivent réduire 70% de leur production, en adoptant une méthode de travail alternatif. Dans les trois à quatre prochaines semaines, la plupart d’entre elles risqueront de suspendre totalement leurs activités, ce qui pousserait des milliers de travailleurs en chômage technique.

Mi-avril, 70-80% des entreprises du secteur de la chaussure et du cuir pourraient suspendre leurs activités, entraînant le chômage d’environ 800.000 travailleurs. L’Association du secteur de la chaussure, du cuir et de la maroquinerie prévoit que 100% des entreprises soient lourdement touchées si la pandémie continue de sévir en Europe et aux États-Unis. Les commandes en avril et en mai diminueront de 70% tandis que celles du mois de juin sont encore incertaines.

Les représentants des trois associations du textile, de la chaussure et du cuir et des produits aquatiques viennent de soumettre une proposition auprès du Comité permanent de l’Assemblée nationale, du Premier ministre et des ministres/départements à propos de la résolution des difficultés auxquelles font face les entreprises.

Ces trois associations ont proposé la mise en place d’un taux d’intérêt préférentiel pour les prêts réalisés avant 2020 ; une prolongation des dettes en 2020 sans compter les intérêts de retard. En outre, les propositions abordent également la diminution de 30% des frais d’eau et d’électricité pour cette année et celle de 30% des frais de BOT auprès du ministère du Transport et des Communications.

Source: Vietnam+

 

 

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Implantez-vous au Vietnam !