[COVID-19] VinaCapital : A terme la pandémie bénéficiera aux perspectives économiques du Vietnam

La pandémie de COVID-19 bénéficiera à terme aux perspectives économiques du Vietnam, selon un rapport de la société de gestion d’actifs Vinacapital.

Ces dernières années, des multinationales comme Samsung, LG Group ainsi que des fabricants japonais ont délocalisé leurs usines depuis la Chine vers Vietnam ou ont établi de nouvelles installations de production au Vietnam plutôt qu'en Chine.

La pandémie de Covid-19 devrait accélérer cette tendance, car la guerre commerciale pourrait s’intensifier après la fin du COVID-19, a déclaré VinaCapital dans son dernier rapport.

Des entreprises comme Foxconn et d'autres fournisseurs d'Apple ont indiqué leur intention de construire des installations de production au Vietnam. Cependant, il convient de souligner que les multinationales continueront non seulement de s’installer au Vietnam, mais qu'elles investiront au développement de chaînes d'approvisionnement local.

Certaines entreprises ont été réticentes à l’idée de délocaliser leurs productions de Chine vers le Vietnam car les chaînes d'approvisionnement au Vietnam étaient encore faibles. Cependant, selon VinaCapital, «les entreprises investisseuses poursuivront non seulement l'implantation de nouvelles usines au Vietnam, mais travailleront pour doter les fournisseurs locaux d'une expertise beaucoup plus technique et opérationnelle afin de soutenir la production de ces multinationales au Vietnam».

Dans son rapport, VinaCapital a fait référence à un rapport de recherche publié la semaine dernière par la FED de San Francisco intitulé « Conséquences économiques à plus long terme des pandémies », qui comprenait deux implications positives pour le Vietnam.

Premièrement, les salaires ont tendance à augmenter après une pandémie, ce qui encouragerait les entreprises manufacturières à délocaliser des usines depuis la Chine vers le Vietnam et l’Asie du Sud-Est, plutôt que de rapatrier la production aux États-Unis.

Deuxièmement, les rendements des investissements ont tendance à plonger au cours de la décennie qui suit une pandémie (contrairement à après une guerre). Ce qui, avec la « japonisation» de l'économie américaine, assurerait une vague d'afflux d'investissements étrangers dans certains marchés frontières et émergents, dont le Vietnam pour les années à venir.

La composition des exportations du Vietnam a une structure «barbell» unique, dans laquelle environ 60% des produits que le pays exporte sont des produits à «faible valeur ajoutée» tels que des vêtements et des meubles bon marché qui sont vendus à des acheteurs soucieux des prix via des points de vente comme Wal-Mart aux États-Unis et Carrefour en France. Environ 40% des exportations du pays sont des produits à plus forte valeur ajoutée, notamment les téléphones intelligents (près de 20% des exportations), les appareils photo numériques et autres appareils électroniques.

Cette composition est un artéfact de vagues successives d'IDE dans le pays, a indiqué le rapport. Les exportations des produits bas de gamme devraient bien tenir au cours des deux prochaines années en raison de la demande accrue de ces produits par les acheteurs soucieux des prix. En outre, les multinationales qui produisent ces produits (ou les achètent dans les pays comme la Chine ou le Vietnam) seront soumises à une pression énorme pour réduire les coûts au cours des deux prochaines années. Cela les incitera à délocaliser leur production vers des pays moins chers comme le Vietnam.

Source: Hanoi Times

 

 

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Implantez-vous au Vietnam !