Dernière mise à jour: 16/09/2021

La vaccination COVID-19 au Vietnam

Alors que le monde espère un retour à la normale grâce à la vaccination contre la COVID, le Vietnam a lancé sa campagne de vaccination depuis le 8 mars 2021 sur certaines catégories de personnels. Quelle est la situation vaccinale au Vietnam ? La CCIFV passe en revue la presse et les sources officielles et vous propose de faire le point.

Situation actuelle

Le Ministère de la Santé a publié son plan de déploiement de la vaccination comprenant 16 groupes prioritaires, pour la période 2021-2022 avec un objectif global d'atteindre l'immunité collective d'ici début 2022. Les vaccins proviennent principalement du programme COVAX dirigé par l'OMS, initiative créée pour assurer l'approvisionnement des pays en développement. Le Vietnam, en tant que bénéficiaire éligible, devrait recevoir des millions de doses tout au long de l'année 2021.

Les 16 groupes prioritaires :

  1. Personnel médical
  2. Ceux qui participent aux travaux de prévention et de contrôle du COVID-19 (membres des comités directeurs de prévention et de contrôle du COVID-19, personnel travaillant dans les camps de quarantaine, bénévoles, journalistes)
  3. Personnel militaire
  4. Force de police
  5. Diplomates vietnamiens et leurs proches ; les personnes travaillant dans les missions diplomatiques et les organisations internationales au Viet Nam
  6. Agents des douanes et de l'immigration
  7. Ceux qui travaillent pour maintenir les services essentiels tels que l'aviation, les transports, le tourisme, l'approvisionnement en électricité et en eau
  8. Enseignants, étudiants, jeunes médecins, personnes travaillant dans les agences et les unités administratives, les organisations juridiques, notaires et commissaires-priseurs qui sont fréquemment en contact avec de nombreuses personnes
  9. Personnes atteintes de maladies chroniques, personnes âgées de 65 ans et plus
  10. Les résidents des zones touchées par la pandémie
  11. Les pauvres et les bénéficiaires de la politique sociale
  12. Les personnes qui sont envoyées par une autorité compétente pour étudier ou travailler à l'étranger ou d'autres qui souhaitent aller à l'étranger pour étudier ou travailler, et les experts étrangers travaillant au Viet Nam
  13. Ouvriers d'usine et leurs proches
  14. Dignitaires religieux
  15. Travailleurs indépendants
  16. Autres sujets décidés par le Ministre de la Santé et les présidents des Comités Populaires provinciaux/municipaux ou proposés par les donneurs de vaccins.

 

Le plan est mis en œuvre à l'échelle nationale de juillet 2021 à avril 2022, avec la priorité donnée aux :

  • Provinces et villes touchées par la pandémie
  • Localités dans des régions économiques clés
  • Localités industrielles et particulièrement peuplées
  • Localités avec des postes frontières internationaux

Le ministère de la Santé vise 150 millions de doses pour vacciner 75% de la population vietnamienne. Le Ministre de la Santé, Nguyen Thanh Long, a déclaré avoir négocié avec succès, avec AstraZeneca, Pfizer/BioNTech et le Mécanisme COVAX (une initiative ayant pour but d'assurer un accès équitable à la vaccination contre le Covid-19 dans 200 pays). 

Les autorités vietnamiennes attendent des arrivées de vaccins, qui devraient s’étaler dans le temps. Ainsi, en 2021, l’objectif est de recevoir 100 millions de doses dont :

  • 38,9 millions provenant de COVAX
  • 30 millions d'AstraZeneca 
  • 31 millions de Pfizer/BioNTech.

Début 2021, le premier vaccin à être approuvé au Vietnam est AstraZeneca. Le 23 mars dernier, le vaccin Spoutnik V avait été approuvé au Vietnam "pour utilisation d’urgence" et pourrait permettre d’atteindre l’objectif total de 150 millions de doses. Le 2 juin, le gouvernement a conclu un accord pour importer 20 millions de doses du vaccin russe. Cela a été suivi le 4 juin par l'annonce officielle que le vaccin chinois SinoPharm avait été approuvé de façon conditionnelle pour usage d'urgence, avec le 20 juin, l'arrivée de 500 000 doses de Vero Cell à Hanoi. Ces doses seront essentiellement utilisées pour les citoyens chinois vivant au Vietnam, les citoyens vietnamiens qui iront étudier ou travailler en Chine et pour les personnes situées à proximité des frontières chinoises. Le 13 juin dernier, il a été officiellement annoncé que le vaccin Pfizer avait été approuvé pour une utilisation d'urgence. Une partie des 31 millions de doses du vaccin Pfizer devrait arriver dans le pays en juillet. Par ailleurs, le dernier vaccin à être approuvé, le 29 juin, est le Moderna. Selon les autorités sanitaires vietnamiennes, le vaccin Moderna qui sera fourni au Vietnam pourra être fabriqué en France ou en Espagne. Enfin le 15 juillet, Johnson & Johnson est le dernier vaccin à être autorisé pour utilisation sur le territoire.

En date du 25 juillet, le Vietnam avait reçu 7 493 300 doses de vaccins COVID-19 en quatre envois via l'installation COVAX, dont 5 000 100 doses de vaccin Moderna en provenance des États-Unis et 2 493 200 doses d'AstraZeneca.

Le 30 mai, le Premier Ministre vietnamien lance un appel au secteur privé pour aider financièrement à l'import de doses au Vietnam. Au même moment, la Chambre de Commerce Européenne (EuroCham) nous informe, à travers un sondage auprès de ces 1000 membres, que 79% des sociétés Européennes seraient prêtes à payer pour la vaccination de leurs employés basés au Vietnam.

Au cours d'un échange téléphonique, et parmi d'autres sujets abordés pour stimuler les échanges commerciaux entre la France et le Vietnam, le Premier Ministre Jean Castex a réaffirmé le soutien de la France au Vietnam pour obtenir des vaccins COVID-19 et par là même aider à accélérer la vaccination de masse. Le 12 août il est annoncé que la France a décidé de partager avec le Vietnam, via le programme Covax, 670.000 doses de vaccin Astrazeneca.

En date du 13 août, le Vietnam avait reçu plus de 9 100 000 de doses de vaccins en différents envois par l'intermédiaire de l’organisme COVAX, le reste des 38 900 000 promis devrait arriver progressivement dans le pays. À cette même date, un total d’environ 18 millions de vaccins sont arrivés au Vietnam que ce soit des achats directs ou à travers COVAX.

Le processus de vaccination a commencé le 8 mars 2021. Selon un rapport du Ministère de la Santé, le total national de doses administrées était de plus de 27 millions en date du 13 septembre, avec un peu plus de 5% de la population ayant reçu 2 doses.

Vaccination des Français au Vietnam

Le 13 juillet, l’Ambassade de France à Hanoï et le Consulat général à Hô Chi Minh-Ville ont annoncé l’organisation d’une campagne de vaccination au profit de la communauté française et des agents du réseau diplomatique français au Vietnam, avec l’autorisation des autorités vietnamiennes.

Le vaccin mis à disposition par les autorités françaises est le vaccin à ARN messager Moderna (deux injections) homologué en France et dans l’Union Européenne et approuvé par le Vietnam.

Sont éligibles à cette vaccination: 

  • les ressortissants français actuellement au Vietnam âgés de plus de 18 ans et leur conjoint (marié ou pacsé) quelle que soit sa nationalité ;
  • les parents étrangers d’enfant français mineur ;
  • les personnels relevant de l’État français et leur conjoint.

La vaccination se déroule dans deux hôpitaux partenaires : l’Hôpital Français de Hanoï (HFH) et l’Hôpital Franco-Vietnamien d’Hô Chi Minh-Ville (HFV). La vaccination se fait uniquement sur rendez-vous. L’Ambassade et le Consulat général ne prendront aucun rendez-vous eux-mêmes.

A Hanoï, la campagne de vaccination se déroule du 22 juillet au 29 juillet (inclus) pour la première injection, puis du 26 août au 31 août (inclus) puis 6 et 7 septembre 2021 pour la deuxième injection, à l’Hôpital Français de Hanoï (Số 1 Phương Mai, Đống Đa, Hà Nội).

A Hô Chi Minh Ville, la campagne de vaccination a commencé le 27 juillet et devrait durer environ deux semaines. La deuxième injection aura lieu un mois plus tard. Elle se déroule au FV Hospital de Hô Chi Minh Ville, (6 Nguyen Luong Bang St., Phu My Hung, Dist.7, HCMC).La prise de rendez-vous est ouverte depuis le 15 juillet.

En raison du confinement décrété par les autorités vietnamiennes, les français bloqués en province et souhaitant se faire vacciner, pourront le faire à HCMV ou à Hanoi dès que les déplacements seront à nouveau possibles. Leurs doses de vaccin sont conservées en toute sécurité, dans des congélateurs médicaux jusqu’à décembre 2021. Cependant si d’ici là une vaccination vous est proposée par les autorités locales, l’Ambassade vous conseille de d’accepter car même si les vaccins ne sont pas tous identiques, tous ont un effet protecteur.

Pour connaître la démarche d’obtention du pass sanitaire, veuillez vous référer à notre article “Voyager en France”, section “Le Pass Sanitaire pour les expatriés vaccinés"

Statut vaccinal dans le cadre de la campagne de vaccination de la communauté française à Hô Chi Minh-ville.

Pour les personnes ayant reçu au moins une injection par l’hôpital FV d’Hô Chi Minh-Ville dans le cadre de la campagne de vaccination de la communauté française, il est possible d’obtenir une confirmation via le site Internet suivant :

https://tiemchungcovid19.gov.vn/portal/search

Il convient de renseigner les champs "nom" et « téléphone » à l’identique de ce qui a été déclaré le jour de votre injection, ou tel qu’indiqué sur votre certificat vaccinal, votre date de naissance et votre sexe.

Votre statut vaccinal sera alors visible, jaune pour une injection et vert pour deux injections. Une application pour téléphones mobiles officielle, Sổ sức khỏe điện tử (SSKDT) – carnet de santé numérique vietnamien, une fois un profil créé, permet d’afficher automatiquement votre statut. Celle-ci peut ne pas être tout à fait stable, du fait de mises à jour régulières, les données pouvant temporairement disparaître. De même le transfert des données peut en lui-même ne pas être immédiat.

ATTENTION : cette procédure peut être effectuée par les personnes vaccinées par l’intermédiaire de l’hôpital FV, ainsi que celles vaccinées par les autorités vietnamiennes.

A ce stade, à notre connaissance, les injections effectuées à l’étranger ne peuvent être renseignées.

Il est à noter également que l’utilisation des passes sanitaires "jaune" et "vert" ne n’est pas encore formellement définie par les autorités sanitaires vietnamiennes tant d’Hô chi Minh-Ville que nationales. La pleine mise en service d’un passe sanitaire national unique est encore à venir.

Perspectives

Le taux d'immunité de la population vietnamienne reste très faible, donc si la gestion des entrées étrangères est laxiste, les risques de propagation du virus dans la communauté pourraient s'avérer être incontrôlables.

Concernant les entrées sur le territoire, le ministère de la Santé a proposé que ceux qui reçoivent les vaccinations recommandées puissent voir leur temps de quarantaine réduit. Les hauts fonctionnaires du ministère et du Comité directeur national sur la prévention et le contrôle du COVID-19 n’ont à ce jour pas encore validé cette possibilité. 

De plus, le Vietnam envisage l'application pilote de passeports vaccinaux, certificat prouvant que l'on a été vacciné contre le COVID-19 tel que recommandé par les fabricants ou les agences de gestion de l'État. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) n'a pas encore recommandé le programme. Seul Singapour pilote la mesure, à une échelle limitée. 

A terme, le Comité a décidé de cibler le double objectif de faire un maximum d'efforts pour protéger la communauté de la pandémie tout en ouvrant les portes pour faciliter le développement économique. Cela inclurait la vaccination de masse des citoyens vietnamiens et la coordination avec d'autres pays pour classer ceux autorisés à entrer au Vietnam.

Avec le passeport vaccinal, en particulier, le Vietnam diviserait les participants en trois groupes différents:

  • Le premier groupe serait constitué de citoyens vietnamiens bloqués à l'étranger et ayant reçu le vaccin Covid-19. Le ministère de la Santé sera chargé de fournir des conseils détaillés sur l'isolement et le suivi des arrivées en provenance de différents pays. Un protocole similaire s'appliquerait également aux hommes d'affaires vietnamiens rentrant chez eux après être allés à l'étranger à la recherche d'opportunités d'investissement et d'affaires.
  • Le deuxième groupe serait constitué d'étrangers entrant au Vietnam pour investir et faire des affaires. Le ministère de la Santé préciserait le protocole de dépistage, d’isolement médical et de suivi médical en fonction de la nationalité des participants et des vaccins qui leur ont été administrés.
  • Le troisième groupe comprendrait les touristes internationaux. Pour cette catégorie, le ministère de la Santé travaillerait avec le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme et soumettrait au comité des plans spécifiques pour autoriser les touristes internationaux.

On s'attend à ce que le Vietnam accueille des visiteurs de pays qui ont essentiellement maîtrisé la pandémie et de ceux qui ont déployé des programmes de vaccination pour parvenir à l'immunité communautaire. 

Ceux qui entrent ou sortent du Vietnam avec le passeport vaccinal devront disposer d’un code QR ou présenter un certificat de vaccination contre Covid-19 d'une autorité compétente du pays ou de la région où ils vivent.

Enfin, les autorités de l'aviation vietnamiennes ont proposé d'autoriser les passagers étrangers vaccinés dans le pays à partir de septembre sans exiger une quarantaine centralisée. Cette mesure n’a pas été validée à ce jour.

Vaccination au Vietnam, ne manquez pas notre webinaire!

Ce webinaire a fourni les dernières nouvelles sur la vaccination avec le point de vue d'experts de la santé et du droit. Les implications pour les particuliers et les entreprises ont été évaluées lors d'une table ronde et d'une session de questions réponses.

Voir le replay

 

© Article rédigé par la Chambre de Commerce et d’Industrie France-Vietnam (CCIFV). Droits de reproduction réservés.

La CCIFV s’efforce de diffuser des informations exactes et à jour, et corrigera, dans la mesure du possible, les erreurs qui lui seront signalées.
Toutefois, elle ne peut en aucun cas être tenue responsable de l’utilisation et de l’interprétation de l’information contenue dans ce document.

 

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin
Fermer

Conditions d'entrée au Vietnam