Dernière mise à jour: 21/06/2021

La vaccination COVID-19 au Vietnam

Alors que le monde espère un retour à la normale grâce à la vaccination contre la COVID, le Vietnam a lancé sa campagne de vaccination depuis le 8 mars 2021 sur certaines catégories de personnels. Quelle est la situation vaccinale au Vietnam ? La CCIFV passe en revue la presse et les sources officielles et vous propose de faire le point.

Situation actuelle

D'après les annonces du Ministère vietnamien de la Santé, reprises par l’Ambassade de France au Vietnam dans son “Point de situation sur la vaccination”, il a été défini des catégories de personnels qui devraient bénéficier par phases successives de la vaccination, l’offre de vaccins étant limitée pour l’instant:

  1. personnels de santé,
  2. personnels impliqués dans la prévention des épidémies (comités de pilotage à tous les niveaux, personnel travaillant dans les centres d’isolement, journalistes ...),
  3. personnels diplomatiques (vietnamiens), douaniers, agents d’immigration
  4. militaires,
  5. forces de police,
  6. enseignants,
  7. personnes âgées de plus de 65 ans,
  8. personnels des services considérés comme essentiels : aviation, transport, tourisme, service d’électricité et d’eau,
  9. personnes atteintes de maladies chroniques,
  10. personnes souhaitant travailler, étudier ou travailler à l’étranger,
  11. personnes en zones épidémiques actives selon les indicateurs officiels.

Il est question depuis fin mai d’ajouter à cette liste les travailleurs des Zones Industrielles dites à risque. A ce titre, le 27 mai dernier la vaccination de 300 employés d’usines de Bac Giang a été initiée.

 

Le ministère de la Santé vise 150 millions de doses pour vacciner 75% de la population vietnamienne. Le Ministre de la Santé, Nguyen Thanh Long, a déclaré avoir négocié avec succès, avec AstraZeneca, Pfizer/BioNTech et le Mécanisme COVAX (une initiative ayant pour but d'assurer un accès équitable à la vaccination contre le Covid-19 dans 200 pays). 

Les autorités vietnamiennes attendent des arrivées de vaccins, qui devraient s’étaler dans le temps. Ainsi, en 2021, l’objectif est de recevoir 100 millions de doses dont :

  • 38,9 millions provenant de COVAX
  • 30 millions d'AstraZeneca 
  • 31 millions de Pfizer/BioNTech.

Le 23 mars dernier, le vaccin Spoutnik V avait été approuvé au Vietnam "pour utilisation d’urgence" et pourrait permettre d’atteindre l’objectif total de 150 millions de doses. Le 2 juin, le gouvernement a conclu un accord pour importer 20 millions de doses du vaccin russe. Cela a été suivi le 4 juin par l'annonce officielle que le vaccin chinois SinoPharm avait été approuvé de façon conditionnelle pour usage d'urgence, avec le 20 juin, l'arrivée de 500 000 doses de Vero Cell à Hanoi. Ces doses seront essentiellement utilisées pour les citoyens chinois vivant au Vietnam, les citoyens vietnamiens qui iront étudier ou travailler en Chine et pour les personnes situées à proximité des frontières chinoises. Le 13 juin dernier, il a été officiellement annoncé que le vaccin Pfizer avait été approuvé pour une utilisation d'urgence. Une partie des 31 millions de doses du vaccin Pfizer devrait arriver dans le pays en juillet.

 

Près de 2,9 millions de doses AstraZeneca ont été livrées au Vietnam avec le quatrième lot comprenant 288.000 doses arrivé à Ho Chi Minh-Ville le 25 mai dernier. Le 30 mai, le Premier Ministre vietnamien lance un appel au secteur privé pour aider financièrement à l'import de doses au Vietnam. Au même moment, la Chambre de Commerce Européenne (EuroCham) nous informe, à travers un sondage auprès de ces 1000 membres, que 79% des sociétés Européennes seraient prêtes à payer pour la vaccination de leurs employés basés au Vietnam.

 

Au cours d'un échange téléphonique, et parmi d'autres sujets abordés pour stimuler les échanges commerciaux entre la France et le Vietnam, le Premier Ministre Jean Castex a réaffirmé le soutien de la France au Vietnam pour obtenir des vaccins COVID-19 et par là même aider à accélérer la vaccination de masse.

Le processus de vaccination a commencé le 8 mars 2021. Selon les rapports du Ministère de la Santé, le total des doses administrées est de 1 552 651, portant le nombre de personnes complètement vaccinées avec deux doses à un peu moins de 60 000, au 15 juin.

Vaccination des Français au Vietnam

Dans un contexte mondial marqué par la grande diversité des programmes de vaccination, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a informé les français établis à l’étranger, et souhaitant se faire vacciner, des points suivants: 

Les autorités françaises n’expédient de doses destinées aux Français de l’étranger que dans les pays dans lesquels aucune solution de vaccination locale n’est prévue, ou dans les pays où la situation sanitaire est grave et nécessite une action urgente (situation épidémiologique dégradée, insuffisance des infrastructures sanitaires locales…).

Le Vietnam dispose de vaccins, mais en quantité limitée. En outre, les vaccins disponibles à ce stade ne sont pas ceux ayant reçu une autorisation de mise sur le marché en Europe. Le vaccin AstraZeneca actuellement fourni au Vietnam est produit en Corée du Sud, même s’il utilise le même principe actif que celui produit et utilisé en Europe, il est considéré comme non autorisé en France.

Pour les Français résidant au Vietnam et ayant la possibilité de voyager, il est recommandé de se faire vacciner à l’occasion d’un séjour long en France. La plupart des vaccins nécessitant deux injections espacées de plusieurs semaines, le séjour en question doit prendre ce délai en considération.  Par ailleurs, les représentants officiels français au Vietnam sont actuellement en pourparlers avec les autorités vietnamiennes pour aider à accélérer le déploiement de la vaccination auprès des ressortissants français.

 

Perspectives

Le taux d'immunité de la population vietnamienne reste très faible, donc si la gestion des entrées étrangères est laxiste, les risques de propagation du virus dans la communauté pourraient s'avérer être incontrôlables.

Concernant les entrées sur le territoire, le ministère de la Santé a proposé que ceux qui reçoivent les vaccinations recommandées puissent voir leur temps de quarantaine réduit. Les hauts fonctionnaires du ministère et du Comité directeur national sur la prévention et le contrôle du COVID-19 n’ont à ce jour pas encore validé cette possibilité. 

De plus, le Vietnam envisage l'application pilote de passeports vaccinaux, certificat prouvant que l'on a été vacciné contre le COVID-19 tel que recommandé par les fabricants ou les agences de gestion de l'État. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) n'a pas encore recommandé le programme. Seul Singapour pilote la mesure, à une échelle limitée. 

A terme, le Comité a décidé de cibler le double objectif de faire un maximum d'efforts pour protéger la communauté de la pandémie tout en ouvrant les portes pour faciliter le développement économique. Cela inclurait la vaccination de masse des citoyens vietnamiens et la coordination avec d'autres pays pour classer ceux autorisés à entrer au Vietnam.

Avec le passeport vaccinal, en particulier, le Vietnam diviserait les participants en trois groupes différents:

  • Le premier groupe serait constitué de citoyens vietnamiens bloqués à l'étranger et ayant reçu le vaccin Covid-19. Le ministère de la Santé sera chargé de fournir des conseils détaillés sur l'isolement et le suivi des arrivées en provenance de différents pays. Un protocole similaire s'appliquerait également aux hommes d'affaires vietnamiens rentrant chez eux après être allés à l'étranger à la recherche d'opportunités d'investissement et d'affaires.
  • Le deuxième groupe serait constitué d'étrangers entrant au Vietnam pour investir et faire des affaires. Le ministère de la Santé préciserait le protocole de dépistage, d’isolement médical et de suivi médical en fonction de la nationalité des participants et des vaccins qui leur ont été administrés.
  • Le troisième groupe comprendrait les touristes internationaux. Pour cette catégorie, le ministère de la Santé travaillerait avec le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme et soumettrait au comité des plans spécifiques pour autoriser les touristes internationaux.

On s'attend à ce que le Vietnam accueille des visiteurs de pays qui ont essentiellement maîtrisé la pandémie et de ceux qui ont déployé des programmes de vaccination pour parvenir à l'immunité communautaire. 

Ceux qui entrent ou sortent du Vietnam avec le passeport vaccinal devront disposer d’un code QR ou présenter un certificat de vaccination contre Covid-19 d'une autorité compétente du pays ou de la région où ils vivent.

Enfin, les autorités de l'aviation vietnamiennes ont proposé d'autoriser les passagers étrangers vaccinés dans le pays à partir de septembre sans exiger une quarantaine centralisée. Cette mesure n’a pas été validée à ce jour.

 

© Article rédigé par la Chambre de Commerce et d’Industrie France-Vietnam (CCIFV). Droits de reproduction réservés.

La CCIFV s’efforce de diffuser des informations exactes et à jour, et corrigera, dans la mesure du possible, les erreurs qui lui seront signalées.
Toutefois, elle ne peut en aucun cas être tenue responsable de l’utilisation et de l’interprétation de l’information contenue dans ce document.

 

Vaccination au Vietnam, ne manquez pas notre webinaire!

Ce webinaire a fourni les dernières nouvelles sur la vaccination avec le point de vue d'experts de la santé et du droit. Les implications pour les particuliers et les entreprises ont été évaluées lors d'une table ronde et d'une session de questions réponses.

Voir le replay
Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin
Fermer

Restez informé sur l'EVFTA