La stratégie de vaccination en Europe

Dernière mise à jour: 30/07/2021

La stratégie de vaccination en Europe

La campagne de vaccination en Europe a commencé les 26 et 27 décembre. Quelle est la situation actuelle ? Quels sont les vaccins autorisés ? Découvrez les dernières mises à jour.

Taux de vaccination dans les pays européens

Le déploiement des vaccins contre la Covid dans les pays européens s'accélère, avec plus de 300 millions de doses administrées à ce jour. En date du 20 juin, plus de la moitié de la population adulte a reçu au moins une dose, tandis que 28% de la population ont été complètement vaccinés.

 

Voici les chiffres clés du déploiement des vaccins en Europe :

  • 385 millions de doses ont été délivrées
  • 325,1 millions de doses ont été administrées
  • 57% de la population adulte de l'UE ont reçu au moins une dose

Dans l'Union européenne, les Etats membres ne sont pas autorisés à conclure des accords avec les fabricants de vaccins avec lesquels l'UE a déjà un accord. Ils ne peuvent conclure des accords séparés qu'avec des producteurs de vaccins qui ne sont pas des fournisseurs de l'UE. La Hongrie utilise le vaccin Spoutnik de la Russie depuis des mois et la Slovaquie en a également acheté des doses russes. L'Allemagne a entamé des négociations pour garantir l'approvisionnement du vaccin russe et l'Autriche a déclaré qu'elle achèterait un million de doses, mais seulement une fois que l'agence européenne des médicaments en aura approuvé l'utilisation. En outre, la République Tchèque et la Pologne ont entamé des échanges avec la Russie et la Chine.

Au total, la Commission européenne a obtenu jusqu'à 4,4 milliards de doses de vaccins COVID-19 et des négociations sont en cours pour des doses supplémentaires. Les livraisons de vaccins dans les pays de l'UE ont augmenté progressivement et la vaccination s'accélère. La Commission travaille également en étroite collaboration avec les fabricants, afin d’optimiser les capacités de fabrication de vaccins.

Par ailleurs, L’UE et ses pays membres se sont engagés à fournir plus de 2,2 milliards d'euros à COVAX, l'initiative mondiale visant à garantir un accès équitable aux vaccins.

Vaccins autorisés en Europe

La Commission européenne négocie intensément pour constituer un portefeuille diversifié de vaccins pour sa population. Des contrats ont été signés avec 6 développeurs de vaccins, garantissant un total jusqu'à 4,4 milliards de doses.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a jusqu'à présent donné 4 autorisations de mise sur le marché conditionnelles pour les vaccins développés par : BioNTech et Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Janssen Pharmaceutica NV. Plusieurs autres vaccins sont à différents stades d'évaluation, comme indiqué dans le tableau suivant:

 

L'UE travaille en étroite collaboration avec l'industrie pour augmenter la capacité de fabrication de vaccins. Dans le même temps, ils ont commencé à travailler pour lutter contre de nouvelles variantes du virus et pour développer rapidement des vaccins efficaces contre ces variantes. C’est à cette fin que l'incubateur HERA a été lancé. HERA se propose de réunir la science, l'industrie et les autorités publiques, afin d’accélérer les travaux et tirer parti de toutes les ressources disponibles visant à permettre à l'Europe de réagir efficacement face à la pandémie.

La Commission a également conclu des discussions exploratoires avec : Novavax en vue d'acheter jusqu'à 200 millions de doses, et Valneva en vue d'acheter jusqu'à 60 millions de doses.

En outre, une grande majorité des États membres ont l'intention d'offrir la vaccination gratuite.

Perspectives

Pour préparer l'avenir, l'Union Européenne envisage de relever les défis suivants :

  • Répondre au besoin de doses de rappel qui assureront la prolongation de l'immunité.
  • Préparer le développement de vaccins qui seront adaptés aux nouveaux variants.
  • La livraison du vaccin ne sera pas un événement ponctuel mais plutôt un effort continu pendant toute la durée de la pandémie. La gestion de l'approvisionnement est essentielle pour s'assurer que la population soit vaccinée en temps et en heure.
  • Se polariser sur des technologies qui ont prouvé leur efficacité, comme les vaccins à ARNm.

 

© Article rédigé par la Chambre de Commerce et d’Industrie France-Vietnam (CCIFV). Droits de reproduction réservés.

La CCIFV s’efforce de diffuser des informations exactes et à jour, et corrigera, dans la mesure du possible, les erreurs qui lui seront signalées.
Toutefois, elle ne peut en aucun cas être tenue responsable de l’utilisation et de l’interprétation de l’information contenue dans ce document.

 

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin
Fermer

Restez informé sur l'EVFTA