ActualitésIndustrie

Hanoï souhaite attirer 5,3 milliards de dollars en six mois

Hanoï s'efforce d'attirer plus de 500 millions de dollars d'investissement direct étranger (IDE) en juin, portant à 5,3 milliards de dollars le total de capitaux enregistrés au premier semestre de l'année.

Entre janvier et mai, Hanoï était la première destination vietnamienne des IDE avec 4,79 milliards de dollars, devant Hô Chi Minh-Ville et Binh Duong au Sud.

Le directeur du Service municipal du plan et de l’investissement, Nguyên Manh Quyên, a déclaré que la capitale poursuivait les réformes administratives et l'amélioration de l'environnement des investissements, tout en prenant des mesures pour régler les difficultés des entreprises.

La ville s'efforce de mettre à jour tous les procédures administratives par le biais du mécanisme du guichet unique national afin d'attirer plus d'IDE, a-t-il déclaré. Il a ajouté que Hanoï accordera la priorité à des projets d’infrastructures techniques et ceux qui jouent un rôle clé dans la promotion du développement socio-économique.

La ville se réjouit des investissements dans les projets de haute technologie et dans l'utilisation et la création d'énergies renouvelables, a-t-il déclaré.

Les autres domaines prioritaires sont la santé, les technologies de l’information, la biotechnologie, le développement des infrastructures, la formation des ressources humaines, les services de haute qualité…

Hanoï réformera ses politiques pour attirer des projets d’investissements d'envergure avec une valeur ajoutée accrue et des technologies respectueuses de l’environnement, selon le président du Comité populaire municipal, Nguyên Duc Chung.

Ces dernières années, Hanoï a pris des mesures pour améliorer son indice de compétitivité provinciale (ICP) qui a progressé de quatre places, figurant dans le top 10 du classement national de l’ICP 2018. La ville a également multiplié les dialogues avec des investisseurs et sociétés d’IDE pour relever leurs obstacles.

Pour attirer plus de cinq milliards de dollars d’IDE en 2019, les autorités municipales ont lancé de nombreuses activités de promotion du commerce et accéléré l’application de la technologie de l’information dans le traitement des formalités administratives liées à l'enregistrement des entreprises, l'octroi de licences d'investissement, la déclaration fiscale, l’assurance, la gestion foncière.

Pour le reste de l’année, la ville se concentrera sur la mise en œuvre de onze missions telles que l’application à titre expérimental d’un nouveau modèle de gouvernance urbaine, l'élaboration d'un projet de transformation de quatre districts en quatre arrondissements, l'accélération des projets d’alimentation en eau propre, de traitement de déchets solides…

Atteindre de 95% à 100% des normes

Selon le plan quinquennal de développement socio-économique 2016-2020, Hanoï vise une croissance du Produit régional brut domestique (GRDP) annuelle de 8,5-9% pour la période 2016-2020, des services de 7,8-8,3%, de l’industrie et de la construction de 10-10,5%, et de l’agriculture de 3,5-4%.

À l’horizon 2020, la structure économique devra être celle-ci: les services représenteront de 67% à 67,5%, l’industrie et de la construction de 30-35%, l’agriculture de 2,5% à 3%...

De plus, le GRDP par habitant devra être de 140-145 millions de dôngs (environ 6.700-6.800 dollars), le fonds d’investissement social de 2.500.000-2.600.000 milliards de dôngs, le taux des communes aux normes de la Nouvelle ruralité de plus de 80%...

Hanoï s’efforcera d’atteindre de 95% à 100% des normes sur l’environnement dans les zones urbaines et entre 90%-95% à la campagne.

Hanoï se concentre sur l’aménagement, la construction, la gestion urbaine et la Nouvelle ruralité, parallèlement à la gestion des ressources naturelles, à l’amélioration de la qualité de l’environnement, à l’intensification de l’économie intellectuelle, à la rénovation fondamentale et intégrale de l’éducation, au développement des sciences et technologies, ainsi qu'à l’assurance du bien-être social.

La capitale s’intéresse également à l’investissement dans les infrastructures urbaines et rurales, à la simplification des procédures administratives, à l’amélioration de l'environnement de l'investissement et de la qualité des ressources humaines…

Source: Le Courrier du Vietnam

PLUS D'ACTUALITÉS

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Oyé Oyé !