Binh Duong réforme les formalités administratives pour séduire les investisseurs

"Les autorités de la province de Binh Duong s’engagent à renforcer la réforme des formalités administratives pour favoriser les investisseurs", a affirmé le président du Comité populaire provincial de Binh Duong (Sud), Trân Thanh Liêm, lors d’une rencontre avec les investisseurs étrangers, le 26 septembre.

Binh Duong appelle à investir dans des industries de hautes technologies.

Dans les temps à venir, Binh Duong continuera d’améliorer son environnement de l’investissement en vue de rehausser sa compétitivité et d’accélérer le développement des entreprises en activité sur son sol.

La province mobilisera toutes les ressources nécessaires pour perfectionner les infrastructures socioéconomiques, élargir les zones industrielles, construire des logements sociaux au profit des ouvriers et fournir des ressources humaines aux entreprises.

Lors de cette rencontre, les autorités locales ont répondu aux questions des investisseurs concernant l’assurance-santé pour les experts étrangers, les privilèges douaniers en faveur des entreprises et individus, etc.

Leow Siu Lin, consul général de Singapour à Hô Chi Minh-Ville, a qualifié de l’environnement d’investissement de Binh Duong très stable et hospitalier pour des entreprises. Par conséquent, cette province devient une destination attrayante pour les investisseurs étrangers.

Depuis le début de l’année, Binh Duong a obtenu de résultats encourageant en matière d’attrait d’investissement étranger. Elle a drainé sur ces neuf mois près de 2 milliards de dollars d'investissement étranger, soit un bond de 127% en variation annuelle, dont 1,165 milliards de dollars pour 148 nouveaux projets, et 87 autres pour augmentation de leur investissement initial de 765 millions. Les industries manufacturière et de la transformation tiennent le haut du pavé avec un investissement d’environ 1,6 milliard de dollars, représentant 79% du total.

Source: Le Courrier du Vietnam

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Oyé Oyé !