Retour sur la table ronde RSE : Comprendre la Responsabilité Sociale de l’Entreprise au Cambodge

La semaine dernière, la CCIFV a participé à la table ronde sur le thème « Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE) et Stratégie Internationale » organisée par le Comité Cambodge des Conseillers au Commerce Extérieur de la France (CCEF) et la CCIFC, en presence de Mme Van Rossum, Ambassadrice pour la RSE au Ministère des Affaires étrangères français, qui avait spécialement fait le déplacement de Paris.

Actualité CCIFV, Actualité RSE  |   | CAMBODGE MAG

 

 

 

C'est jeudi matin, en préalable à la remise des prix du concours « Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE) » qui devait avoir lieu lors du gala de la Chambre de Commerce France -Cambodge (CCIFC), que s'est déroulé la table ronde sur ce même thème.
Animée par Eric Mousset, membre du conseil d'administration de la CCIFC, cette rencontre, qui s'est tenue à l’Auditorium BRED BANK, réunissait plusieurs experts, acteurs et partenaires de cette opération RSE 2017 : 

  • Mme Geneviève Van Rossum — représentante spéciale chargée de la bioéthique et de la RSE auprès de la Direction générale de la mondialisation, de la culture, de l’enseignement et du développement international, au sein du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, 
  • M. Philippe Chatignoux — Directeur du Service économique de l'Ambassade de France au Cambodge, 
  • M. Christophe Forsinetti — Président du Comité Cambodge des conseillers au commerce extérieur de la France, 
  • M. Guillaume Massin — Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie France-Cambodge (CCIFC), 
  • M. Philippe Steinmetz — Directeur de l’Agence Française de Développement au Cambodge, 
  • Mme Clémence Aron — Chargée de mission RSE à la Chambre de Commerce et Industrie France-Vietnam (CCIFV) et pour France Volontaires,
  • et plusieurs participants au Concours.


De gauche à droite : M. Philippe Steinmetz, M. Philippe Chatignoux, Mme Geneviève Van Rossum, M. Christophe Forsinetti, et Mme Clémence Aron

Dans son introduction, Mme Geneviève Van Rossum expliquait d'abord que la Responsabilité Sociale de l’Entreprise constituait la raison d'être de sa mission au sein du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, détaillants les divers points qui qualifient le concept, assez étendu et devenu une priorité du gouvernement français, de la RSE. ''...La RSE n'est pas toujours un concept facile à définir, elle définit plusieurs types d'action allant des politiques sociales en faveur du bien-être et de la performance des employés de l'entreprise en passant par l'impact du développement de l'entreprise sur l'environnement et sur la population...'', expliquait Mme Geneviève Van Rossum.

A l’Auditorium BRED BANK, jeudi dernier

La représentante spéciale expliquait ensuite comment la RSE était devenue une priorité dans le développement de l'entreprise : ''... il y a à présent un devoir de vigilance de l'entreprise, celle-ci n'est plus évaluée en fonction de sa rentabilité et de ses performances économiques, elle doit aussi se montrer performante en matière de responsabilité sociale et d'impact environnemental. Ce sont des éléments clé, susceptibles de prévaloir pour l'évaluation-audit d'une entreprise et dans ses rapports avec les investisseurs. Et, sur ce point, il est important de préciser que les entreprises françaises sont de bons élèves. D'ailleurs, les performances des entreprises qui mettent en place des pratiques RSE sont de +13% ...''.


 

De gauche à droite : M. Philippe Chatignoux, Mme Geneviève Van Rossum et M. Christophe Forsinetti

Dans l'intervention suivante, le Directeur du Service économique de l'Ambassade de France au Cambodge, M. Philippe Chatignoux, livrait quelques indications plus locales, précisant que le royaume du Cambodge bénéficie actuellement de fondamentaux très positifs tels une belle croissance économique et une dynamique du commerce assez remarquable, mais que le développement humain subit encore quelques disparités malgré une baisse très sensible du taux de pauvreté, et que la croissance du Cambodge se révèle assez peu sobre en carbone*. Ces facteurs, cumulés avec l'accélération des migrations internes dans l'ASEAN, pour lesquelles le Cambodge occupe une place importante avec environ 10% des migrations, et la faiblesse de l'intégration économique - la communauté purement économique tarde à se mettre en place - sont autant de freins susceptibles de fragiliser la pérennité du développement économique que connaît actuellement le royaume.

Pour l'AFD, M. Philippe Steinmetz soulignait l'aspect ''ressources humaines'' que l'Agence Française de Développement intégrait dans les projets dont elle est partenaire, publics et privés (Proparco), rappelant que chacun d'entre eux était préparé et pensé avec un souci concret de développement durable, et une mise en oeuvre accompagnée par des experts du secteur d'intervention de l'agence, mais aussi des experts sociaux qui sont directement intégrés dans les projets.

Même souci de développer la mise en oeuvre des pratiques RSE dans les entreprises françaises au Cambodge avec M. Guillaume Massin, Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie France-Cambodge, qui rappelait que ce concept est devenu une nécessité et un challenge intéressant pour les entreprises, mais aussi un sujet qui rassemble. Quant à M. Christophe Forsinetti, Président du Comité Cambodge des conseillers au commerce extérieur de la France, ce dernier soulignait le faible coût de la mise en place des pratiques RSE au Cambodge, appuyant également sur le fait que ''...les Cambodgiens sont sensibles à ce concept...qu'il faut considérer comme un investissement nécessaire et porteur, une opportunité, et non comme une charge pour l'entreprise...''. Avant de céder la place aux Questions-Réponses, Mme Clémence Aron — Chargée de mission RSE à la Chambre de Commerce et Industrie France-Vietnam et pour France Volontaires faisait part de son expérience, qu'elle juge plutôt encourageante malgré les difficultés liées à la jeunesse du concept en Asie, en matière d'implémentation des pratiques RSE au Vietnam.

 

* Le Cambodge rejoindra en 2018 la tranche inférieure des pays à revenu intermédiaire, puis la tranche supérieure en 2030. Ce développement économique est essentiellement porté par la croissance des secteurs manufacturiers et agro-industriels et la demande d'énergie est croissante.  D’après les estimations du GERES, le secteur textile est le principal contributeur au changement climatique du pays avec une émission annuelle de gaz à effet de serre (GES) de 1 150 000 tCO2e, suivi de l’usinage du riz et de la fabrication de briques.

Source : CAMBODGE MAG


Plus d'information sur le concours RSE de la CCIFC


Plus d'information sur le programme RSE de la CCIFV

AGENDA

Prochains événements

CCI Implantation

Promosalons

Contactez-nous

CCIFV Ho Chi Minh Ville
     Landmark Building, 15e étage,
       5B Ton Duc Thang, D.1, HCMV
  +84 (0) 28 3825 8625
Fax +84 (0) 28 3825 8915

CCIFV Hanoi
     
Horison Tower, Unit 8, 3B Floor, 
       40 Cat Linh, Dong Da District, Hanoi     
  +84 (0) 24 3715 2229
Fax +84 (0) 24 3715 2230

   ccifv.hcm@ccifv.org
Du Lundi au Vendredi, 9h-12h et 14h-18h 

© 2017 CCI FRANCE VIETNAM